Résultats Euler Hermes pour le 1er semestre 2017 : Rentabilité élevée et amélioration de la situation commerciale en Europe

27.07.2017
  • Le chiffre d’affaires atteint 1 286 millions d’euros, en repli de 1,1 point à taux de change constants
  • Le ratio combiné net est à 78,8%, en amélioration de 1 point par rapport au premier semestre 2016
  • Le résultat opérationnel courant s’établit à 214,1 millions d’euros, en hausse de 6,4% par rapport au premier semestre 2016
  • Le résultat net ressort à 163,8 millions d’euros, en hausse de 11,0% hors éléments exceptionnels
  • Le ratio de solvabilité estimé(1) reste solide à 165%

« Pour ce second trimestre, Euler Hermes démontre une nouvelle fois la robustesse et la réactivité de son modèle économique, avec un ratio combiné net de 78,8%, et prend toutes les mesures pour un retour à la croissance. », a déclaré Wilfried Verstraete, Président du Directoire d’Euler Hermes. « Le chiffre d’affaires reste inférieur aux attentes, mais, comme indiqué au premier trimestre, nous entrevoyons des signes de reprise commerciale. L’Europe du Nord, la France, et notre activité liée aux programmes internationaux affichent une croissance des primes, l’Allemagne stabilise ses revenus. Si les pays émergents restent affectés par l’ajustement de notre politique de souscription des risques menée depuis l’année dernière, ils ont recouvré leur rentabilité. Par conséquent, le ratio des sinistres net du Groupe est au plus bas depuis le troisième trimestre 2015. Ces résultats solides nous permettent de poursuivre notre transformation digitale et d’investir dans des services innovants pour nos clients et partenaires, à l’instar de notre nouveau portail de courtage « EH Sync ». »
 

I. Résultats pour les six premiers mois de l'année 2017


A. Chiffres clés


Eléments du compte de résultat

30 juin 2017

30 juin 2016
(publié)

Variation vs.
30 juin 2016

millions d'euros

 

 

 

 

 

Primes brutes acquises

1 088,8

1 097,1

-8,3

-0,8%

Prestations de services

197,2

204,0

-6,8

-3,3%

Chiffre d'affaires total

1 286,0

1 301,1

-15,1

-1,2%

 

 

 

 

 

Résultat technique net

160,6

151,9

8,7

5,7%

Produits financiers nets de charges

53,4

49,3

4,1

8,3%

Résultat opérationnel courant

214,1

201,3

12,8

6,4%

 

Autres produits & charges opérationnels

-1,4

17,8

-19,2

NA

Résultat opérationnel

212,7

219,1

-6,4

-2,9%

 

 

 

 

 

Résultat net, part du groupe

163,8

170,0

-6,3

-3,7%

 

 

 

 

 

Ratio des sinistres net

51,8%

53,3%

-1,5

pt

Ratio des coûts net

27,1%

26,6%

0,5

pt

Ratio combiné net

78,8%

79,8%

-1,0

pt

 

 

 

 

 

Eléments du bilan

30 juin 2017

31 décembre 2016
(publié)

Variation vs.
31 décembre 2016

millions d'euros

Total actif consolidé

6 459,3

6 505,9

-46,6

-0,7%

Capitaux propres du groupe

2 562,1

2 622,4

-60,3

-2,3%

Total dettes financières

252,2

252,2

0,0

0,0%


B. Chiffre d’affaires


Le chiffre d’affaire s’élève à 1 286 millions d’euros à fin juin, en retrait de 1,2% par rapport aux données publiées au premier semestre 2016. L’impact de change est globalement neutre sur l’ensemble du groupe. A taux de change constants, le chiffre d’affaires est en baisse de 1,1% : les primes acquises et les prestations de services diminuent respectivement de 0,7% et 3,4%.

Chiffre d'affaires

30 Juin 2017

30 Juin 2016

Variation %

30 Juin 2016

Variation %

En millions d'euros

 

(publié)

 

(1)

(1)

Régions

 

 

 

 

 

Allemagne-Autriche-Suisse

347,4

353,3

-1,7%

353,2

-1,6%

France

209,1

208,7

0,2%

209,4

-0,1%

Europe du Nord

273,1

269,1

1,5%

263,8

3,5%

Pays Méditerranéens et Afrique

168,8

178,2

-5,3%

179,2

-5,8%

Amérique

173,2

167,7

3,2%

174,3

-0,6%

Asie Pacifique

69,3

75,1

-7,7%

77,7

-10,9%

Entités non consolidées en acceptations + autres (2)

45,1

49,0

-8,0%

43,3

4,2%

Euler Hermes

1 286,0

1 301,1

-1,2%

1 300,8

-1,1%

 

Contribution région : après éliminations intra régions & avant éliminations inter régions

(1) A taux de change constants et proforma: Un nouveau modèle de gestion des activités recouvrement a été mis en place au 1er janvier 2017, impactant les flux intragroupes entre les régions (pas d'impact sur le solde groupe consolidé).

(2) Entités groupe + éliminations inter-régions


En Europe, le développement de nos nouvelles lignes de produits, ainsi que le développement positif de notre activité commerciale ont permis de renouer avec la croissance : l’Europe du Nord affiche une croissance de 3,5% à périmètre et taux de change constants, le développement des nouveaux produits en France est conforme aux attentes, et la région Allemagne, Autriche, Suisse confirme son redressement trimestre après trimestre. Les marchés émergents tels l’Asie et le Moyen Orient sont fortement affectés par l’ajustement de notre politique de souscription des risques depuis l’année dernière.


C. Résultat opérationnel


 Le ratio combiné net s’élève à 78,8%, en amélioration de 1,0 point par rapport à l’année dernière ; le résultat technique net augmente de ce fait de 8,7 millions d’euros.

Après s’être replié tout au long de l’année 2016, le niveau des sinistres a atteint un point bas, et les retards de paiement se sont également améliorés de manière significative dans les marchés émergents. En conséquence, le ratio de sinistralité net s’établit à son niveau le plus bas depuis septembre 2015, à 51,8%. Le ratio des coûts net augmente de 0,5 point pour atteindre 27,1%, pénalisé par la diminution du chiffre d’affaires et par les investissements réalisés dans le digital et l’optimisation de nos processus ; ces investissements sont nécessaires mais les gains de productivité induits ne sont pas encore visibles.


Les produits financiers nets de charges s’élèvent à 53,4 millions d’euros, en hausse de 8,3% par rapport à l’année dernière.


Par conséquent, le résultat opérationnel courant est en hausse de 6,4% pour atteindre 214,1 millions d’euros, principalement en raison de l’amélioration du ratio des sinistres net.


Après prise en compte des éléments non courants, le résultat opérationnel ressort à 212,7 millions d’euros pour le premier semestre 2017, contre 219,1 millions d’euros fin juin 2016. Une plus-value de 24,3 millions d’euros avant impôts avait été comptabilisée l’année dernière sur la vente des entités Bürgel en Allemagne.


D. Résultat net


Le résultat net s’élève à 163,8 millions d’euros, en baisse de 3,7% par rapport au premier semestre 2016. Cette baisse s’explique principalement par la plus-value réalisée en 2016 sur la vente du groupe Bürgel, partiellement compensée par l’amélioration du ratio combiné net. Hors cet élément exceptionnel, le résultat net s’améliore de 11,0%.

E. Portefeuille financier


A fin juin 2017, la valeur de marché du portefeuille financier du Groupe s’élève à 4 379 millions d’euros, en baisse de 145 millions d’euros par rapport à la fin d’année 2016, essentiellement en raison de la légère baisse de la valeur du portefeuille obligataire.

F. Ratio de solvabilité


Le ratio de solvabilité estimé du groupe Euler Hermes est à 165% fin juin 2017. Il s’élevait à 166% à fin décembre 2016.

G. Garantie des opérations de crédit à l’export de l’Etat allemand


Le 3 mars 2017, PriceWaterhouseCoopers GmbH Wirtschaftsprüfungsgesellschaft (« PwC ») et Euler Hermes Deutschland AG (« EH AG »), ont signé trois accords relatifs à la répartition des services rendus dans la gestion des garanties publiques allemandes accordées en soutien à l’exportation. Suite à la finalisation de la transaction, qui a eu lieu le 1er juillet 2017, Euler Hermes assurera la totalité des services relatifs à la Garantie de l’Export (« GE ») et des services relatifs à la Garantie du Financement (« GF »), tandis que PwC conservera les services relatifs à la Garantie de l’Investissement (« GI »).

Le transfert des salariés de PwC attachés aux activités de GE et GF, du savoir-faire, a pris effet le 1er juillet 2017.

H. Perspectives


La reprise économique mondiale se matérialise enfin, et particulièrement aux Etats-Unis. Cependant, le niveau important de l’endettement public et privé, ainsi que l’incertitude politique sont des risques à prendre en compte. De plus, le niveau toujours élevé des délais de paiement et la forte augmentation des faillites d’entreprises démontrent que le dynamisme économique mondial n’est pas sans défis. Euler Hermes continuera d’accompagner ses clients dans cet environnement incertain, tout en surveillant attentivement les risques et restant vigilant. En parallèle, Euler Hermes continuera d’accroitre ses efforts dans la transformation digitale et l’amélioration de son service client, notre priorité première.