Euler Hermes > Media > Actualités

 

06.11.2012
​Le Directoire d’Euler Hermes (ELE.PA), l’un des leaders mondiaux de l’assurance-crédit, du recouvrement, des cautions et des garanties, a présenté aujourd’hui au Conseil de Surveillance ses résultats consolidés au 30 septembre 2012. Les résultats ont été revus par le Comité d’Audit.
 

 

Retrouver les chiffres et tableaux détaillés en téléchargeant le PDF en bas de page

 

Chiffres clés

  • Chiffre d’affaires de 1 792,9 millions d’euros, en hausse de 5,1% par rapport aux neuf premiers mois de 2011, malgré un environnement difficile
  • Ratio combiné à un niveau très satisfaisant de 72,6%
  • Résultat opérationnel solide de 353,7 millions d’euros
  • Résultat net de 247,8 millions d’euros
  • Excellente rétention du portefeuille commercial à 92%
  • Note AA- confirmée, un avantage concurrentiel important

Wilfried Verstraete, Président du Directoire d’Euler Hermes, a déclaré : « Malgré des conditions économiques fortement dégradées, Euler Hermes garde le cap. Le groupe continue de croître et affiche une rentabilité solide, démontrant ainsi la pertinence de sa stratégie ».

 

I. Résultats à fin septembre 2012

 

 
A. Chiffres clés
 
La croissance du chiffre d’affaires reste soutenue, en hausse de 5,1% par rapport à l’année dernière.

La surveillance accrue des risques et des mécanismes de réassurance efficaces sur la sinistralité de pointe ont permis au ratio de sinistres net de passer sous la barre des 50% à fin septembre 2012. Le ratio des coûts est également plus bas qu’anticipé au budget, à 23%.

Porté par cette solide performance, le Groupe enregistre un résultat opérationnel s’élevant à 353,7 millions d’euros.
 

B. Chiffre d’affaires
 
L’augmentation de 5,1% du chiffre d’affaires résulte de plusieurs éléments : un intérêt croissant pour l’assurance-crédit dans un contexte de hausse des défaillances d’entreprises; un taux de rétention élevé, à 92%; un développement remarquable sur les marchés porteurs d’Amérique et d’Asie ; un impact de change favorable.
 
Evolution du chiffre d’affaires par région
 

L’activité sur les marchés traditionnels de l’assurance-crédit reste globalement en croissance, mais avec des situations contrastées selon les différentes régions.

Nouvelle production et rétention sont en hausse pour la quatrième année consécutive, et la production nette de résiliations est à un niveau très élevé.
A l’exception de la France et de l’Allemagne, cela permet de compenser les effets de la stagnation du volume d’affaires des assurés sur le portefeuille existant, lui-même lié au ralentissement de la croissance du PIB.

Au troisième trimestre, les zones Amériques et Asie ont été de puissants relais de croissance, confirmant ainsi la tendance observée depuis le début de l’année.
 

C. Résultat opérationnel
 
Dans contexte difficile, le ratio combiné net reste bas (72,6%) grâce à une politique de souscription des risques prudente, une protection en réassurance efficace et un ratio de coûts peu élevé.
Le ratio des sinistres net  a augmenté de 7,5 points par rapport à fin septembre 2011 mais reste inférieur à 50%.
3,2 points de cette hausse correspondent à trois sinistres de pointe, dont le sinistre Schlecker.

L’augmentation résiduelle s’explique par une plus grande fréquence de sinistres comparativement au niveau encore très bas observé en 2011, notamment dans les premiers mois de l’année.

Le ratio de coûts diminue par rapport à l’an passé et atteint 23%, résultat de l’attention permanente donnée au contrôle des coûts et à l’optimisation des conditions de réassurance.
Le résultat financier a baissé entre septembre 2011 (90,4 millions d’euros) et septembre 2012 (85,7 millions d’euros), principalement du fait d’un résultat de change moins élevé (+1,4 million d’euros à fin septembre 2012 contre +4,1 millions d’euros à fin septembre 2011).
 
En conséquence le résultat opérationnel reste solide, atteignant 353,7 millions d’euros à fin septembre 2012.


D. Portefeuille financier
 
A fin septembre 2012, la valeur de marché des investissements du Groupe a augmenté de 285,8 millions d’euros par rapport à fin décembre 2011 et atteint 4 203,8 millions d’euros, après le paiement en juin de 193 millions d’euros de dividendes.


E. Résultat net
 
Le résultat net atteint 247,8 millions d’euros à fin septembre 2012, contre 276 millions d’euros à fin septembre 2011, une baisse de 10,2%.
Cette baisse s’explique par un résultat opérationnel plus faible et un taux d’impôt plus élevé.
 

F. Perspectives
 
Le ralentissement de l’économie mondiale persiste, affectant la majeure partie des marchés traditionnels d’Euler Hermes, et le nombre de défaillances d’entreprise augmentent encore.
 
Plus que jamais dans cette conjoncture difficile, la qualité de la base d’information d’Euler Hermes et sa politique exigeante de souscription des risques sont déterminants. Combinés à d’autres leviers, tels qu’une politique tarifaire cohérente, des mécanismes de réassurance efficace et un contrôle des coûts permanent, ils sont clés pour préserver la rentabilité du Groupe.


Au delà de sa propre solidité financière, c’est dans ces périodes troublées qu’Euler Hermes peut montrer à ses assurés toute la valeur de son savoir-faire et de ses capacités de prévention afin de leur garantir une croissance saine quelque soit l’environnement.
 
 

I. Résultats du troisième trimestre 2012 

 

Pour toutes les informations financières et réglementaires d’Euler Hermes et une documentation détaillée, visitez : http://www.eulerhermes.fr/informations-financieres/
Outre ce communiqué de presse, vous pourrez trouver la présentation des résultats aux analystes ainsi que les états financiers consolidés trimestriels dans cette section du site web.
 

 

Pour plus d'informations, merci de contacter:

 

Euler Hermes Investor Relations
Clarisse Kopff – +33 (0)1 84 11 51 38
 
Euler Hermes Media Relations
Bettina Sattler – +33 (0)1 84 11 61 41