Euler Hermes > Media > Actualités

 

18.12.2012
​Euler Hermes a récemment présenté à des clients, partenaires et leaders du monde des affaires en Chine et au Japon ses analyses concernant les perspectives de l’économie mondiale et de la région Asie et les tendances en matière d’assurance-crédit.
 

 

Plus de 400 partenaires commerciaux ont assisté aux présentations organisées par Euler Hermes à Pékin, Shanghai, Tokyo et Osaka afin d’évoquer les évolutions et les prévisions relatives aux économies asiatiques et à l’économie mondiale, les opportunités liées aux marchés d’exportation émergents et les risques pour la croissance.
 
Voici une synthèse des grandes lignes qui sont ressorties des présentations :
Ludovic Subran, chef économiste, Euler Hermes :
  • 2013 sera une année du « quitte ou double » sur le plan macroéconomique. La zone euro restera en prise à des difficultés. Les Etats-Unis risquent d’être au pied du mur budgétaire.
  • Les BRIC et MIST (Mexique, Indonésie, Corée du Sud et Turquie), qui doivent encore prouver leur capacité à devenir des super puissances, suscitent par ailleurs des inquiétudes croissantes.
  • Marché incontournable des pays occidentaux, l’Asie continuera de croître et de résister, même si les effets de premier tour (pour la Chine) et de second tour (pour l’ASEAN) liés au ralentissement de la demande des pays occidentaux commencent déjà à se faire sentir. Ceux-ci pourraient freiner la croissance économique, en particulier les exportations de la Chine et du Japon.
  • En conséquence, les risques de contrepartie – mesurés à l’aune des défaillances d’entreprises – devraient augmenter de 2,5 % en Asie en 2013, après avoir diminué de 3,1 % en 2012. Cette évolution renforce la pertinence et accroît la nécessité de pratiques de gestion du risque et du crédit plus prudentes, au travers notamment de l’assurance- crédit.
  • Certains secteurs clés sont confrontés à de lourds handicaps : les capacités excédentaires continuent de peser sur la sidérurgie, tandis que le ralentissement de la croissance de la classe moyenne et la hausse des coûts d’achat freinent l’expansion du secteur de la distribution. Dans la chimie, l’Asie est plus sensible aux fluctuations des coûts de l’énergie du fait de sa position nettement en amont de la chaîne de valeur, source d’une valeur ajoutée moins élevée.
  • Cela étant, l’Asie continue de receler de considérables opportunités : dans le secteur de l’alimentation, on assiste à un essor de la consommation de denrées alimentaires transformées et à une évolution des habitudes de consommation (viande, produits laitiers, etc.), tandis que les produits agroalimentaires font l’objet d’une demande grandissante. La croissance du secteur automobile se poursuit, parallèlement à une forte expansion du transport aérien. Le secteur pharmaceutique bénéficie de l’amélioration qualitative des programmes de remboursement de médicaments. La présence des fabricants d’équipements informatiques est incontournable et englobe le segment porteur des équipements de télécommunication, soutenu par la chaîne d’approvisionnement régionale.
La conférence a également été l’occasion de présenter les derniers chiffres de l’Indice Asie des Défaillances d’entreprises d’Euler Hermes (à télécharger en bas de page). 
 

Les activités d’assurance-crédit d’Euler Hermes Asie Pacifique ont été établies en 2000 et sont exercées aujourd’hui en Chine, à Hong Kong, à Taïwan, en Corée, à Singapour, en Malaisie, en Thaïlande, en Australie, en Nouvelle-Zélande, au Japon, en Inde. Les services de crédit commercial, de cautionnement et de recouvrement représentent un effectif de plus de 250 personnes. Le siège social de l’Asie-Pacifique est situé à Hong Kong.