Euler Hermes > Media > Actualités

 

24.07.2013
 

 

  • ​Le chiffre d’affaires augmente de 5,3% par rapport au premier semestre 2012 et atteint 1 252,7 millions d’euros
  • Niveau record pour le chiffre d’affaires du deuxième trimestre 2013 : 633,4 millions d’euros
  • Le résultat opérationnel s’accroît de 6,2% et s’élève à 253,4 millions d’euros
  • Le résultat net atteint 166,4 millions d’euros, en hausse de 2,4 %
« Euler Hermes continue sur sa lancée », déclare Wilfried Verstraete, le Président du Directoire du Groupe. « Le chiffre d’affaires est en hausse de 5,3% par rapport à l’an passé et le résultat opérationnel augmente de 6,2%, ce qui représente une performance considérable si l’on considère les conditions économiques actuelles. Notre gestion proactive du risque, avec un suivi spécifique par pays et par secteurs d’activité, se conjugue efficacement avec notre capacité à conquérir de nouveaux marchés pour tenir le cap de la croissance et afficher des bénéfices trimestre après trimestre ».
 

Résultats pour les six premiers mois de l’année 2013

 

Chiffres clés

 
La révision de la norme IAS 19, notamment la suppression du corridor sur les provisions de retraites, a un impact négatif de 121,5 millions d’euros sur les capitaux propres au 31 décembre 2012.
Après révision d’IAS 19, les capitaux propres ont baissé de 49,4 millions d’euros. Cette diminution s’explique principalement par le paiement du dividende de 176,0 millions d’euros décidé lors de l’Assemblée Générale du 24 mai 2013 et par l’impact négatif de la réévaluation du portefeuille obligataire, partiellement compensés par le résultat net positif de 166,4 millions d’euros.
 

Chiffre d’affaires

 
Le chiffre d’affaires atteint 1,25 milliard d’euros, en hausse de 5,3% sur le semestre et 6,1% à taux de change constants.
Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires enregistre un niveau record de 633 millions d’euros.
 
A l’instar de l’exercice 2012, les principaux contributeurs à la croissance du chiffre d’affaires du premier semestre de l’année 2013 sont l’Asie, l’Amérique et le Moyen-Orient. Nous observons également une reprise sur les marchés traditionnels. Après deux années où les revenus ont stagné, l’Allemagne affiche désormais une croissance de 3%.
La croissance est à nouveau portée par une nouvelle production élevée et un taux de rétention record de 92%. La demande reste importante pour l’assurance-crédit tant sur les marchés traditionnels, où la sensibilité au risque s’accroit à mesure que les défaillances d’entreprise se multiplient, que sur les marchés en croissance où les sociétés utilisent l’assurance-crédit pour sécuriser leur développement.
 

Résultat opérationnel

 
Malgré la hausse des défaillances d’entreprise sur nos principaux marchés (augmentation prévue de 8% en 2013), notre rentabilité reste élevée et le résultat opérationnel atteint 253,4 millions d’euros, en hausse de 6,2% par rapport à l’an dernier.
Le ratio net des sinistres évolue peu par rapport à l’année dernière, et s’établit à 52,5% contre 51,3% pour le premier semestre de l’année 2012. Ce niveau de sinistralité relativement faible est le reflet de notre politique de souscription sélective dans les économies les plus fragiles et de notre capacité à nous adapter rapidement à des environnements incertains.
Le ratio des coûts net a augmenté de 2,3 points par rapport à l’année dernière, au cours de laquelle nous avions comptabilisé la majorité des ajustements positifs restant sur les commissions de réassurance relatives aux années antérieures. Avant réassurance, le ratio des coûts brut s’améliore par rapport à l’année dernière.
Le ratio combiné net s’élève à 76,4 % contre 72,9 % en 2012. Cette variation de 3,5 points est quasi-exclusivement liée à la provision enregistrée sur l’entreprise de pêche espagnole Pescanova.
La légère baisse du résultat technique net, liée principalement à cette provision, et la diminution du résultat financier, conséquence de la baisse des rendements obligataires et d’un résultat de change en baisse, sont largement compensées par le produit exceptionnel de 32 millions d’euros sur l’apport des entités espagnole et argentine à Solunion, la co-entreprise avec MAPFRE.
Le résultat opérationnel s’élève à fin juin 2013 à 253,4 millions d’euros, en hausse de 14,7 millions d’euros par rapport à fin juin 2012.
 

Portefeuille financier

 
La valeur de marché du portefeuille financier du Groupe a diminué de 73 millions d’euros et s’élève à 4 161 millions d’euros. Cette diminution s’explique par le paiement du dividende et l’impact négatif de la réévaluation du portefeuille obligataire du fait de la hausse des taux, ces deux effets n’étant que partiellement compensés par les flux de trésorerie opérationnels positifs.
 

Résultat net

 
Le résultat net atteint 166,4 millions d’euros au 1er semestre 2013, en hausse de 2,4% par rapport à fin juin 2012.
 

Perspectives

 
Euler Hermes prévoit que la croissance mondiale va ralentir en 2013, aux alentours de 2,4%, avant de reprendre légèrement en 2014. En Europe, la récession sera probablement plus sévère qu’attendue et la reprise reportée à l’année 2014.
« Ces difficultés ne sont pas nouvelles », affirme Wilfried Verstraete. « Nous sommes vigilants dans notre gestion du risque et, compte tenu de la situation actuelle, restons bien placés pour réaliser une solide performance au titre de l’exercice 2013. Nous poursuivons notre développement dans toutes les régions  et  tous les secteurs d’activités et cela renforce aussi bien la croissance que la profitabilité de notre groupe. »
 

Résultats pour le deuxième trimestre de l’année 2013

 
 Veuillez télécharger le communiqué de presse pour visualiser l'ensemble des données.
 
*****
Pour toutes les informations financières et réglementaires d’Euler Hermes, rendez-vous sur le site
http://www.eulerhermes.fr/informations-financieres/
 
Outre ce communiqué de presse, vous pourrez trouver les états financiers consolidés et la présentation des résultats trimestriels aux analystes.
Le Directoire d’Euler Hermes (ELE.PA), l’un des leaders mondiaux de l’assurance-crédit, du recouvrement, des cautions et des garanties, a présenté le 24 juillet 2013 ses résultats consolidés du premier semestre 2013 au Conseil de Surveillance. Les résultats ont été revus par les commissaires aux comptes et par le Comité d’Audit.