Euler Hermes > Media > Actualités

Résultats Euler Hermes à fin décembre 2012

13.02.2013
  • ​Chiffre d’affaires de 2 397,9 millions d’euros, en hausse de 5,4 % par rapport à 2011
  • Ratio combiné net à un niveau satisfaisant de 75,2 %
  • Résultat opérationnel solide de 424,7 millions d’euros
  • Résultat net de 300,2 millions d’euros
  • Taux de rétention record du portefeuille commercial à 92 %
  • Proposition de versement d’un dividende de 4,00 euros par action
 

 
Le Directoire d’Euler Hermes (ELE.PA), l’un des leaders mondiaux de l’assurance-crédit, du recouvrement, des cautions et des garanties, a présenté aujourd’hui au Conseil de Surveillance ses résultats annuels consolidés au 31 décembre 2012. Les résultats ont été revus par le Comité d’audit ainsi que par des auditeurs externes.
 

Wilfried Verstraete, Président du Directoire d’Euler Hermes, a déclaré : « Euler Hermes a enregistré d’excellents résultats en 2012 dans un environnement complexe. Les investissements réalisés durant ces dernières années au Brésil, en Californie, en Chine, au Moyen-Orient, en Russie et en Turquie ont alimenté la croissance de notre chiffre d’affaires. L’attention particulière que nous prêtons au service clients a été récompensée par un taux de rétention historique de 92 %. Cette croissance, associée à une politique rigoureuse de souscription des risques, nous a permis de réaliser un résultat net solide de 300,2 millions d’euros, inférieur à celui de 2011 mais supérieur à celui de 2010. »
 
 
 

I. Résultats à fin décembre 2012

 

A. Chiffres clés

 
Le chiffre d’affaires d’Euler Hermes s’est établi à 2 397.9 millions d’euros en 2012, en hausse de 5,4 % par rapport à 2011 porté par la croissance réalisée hors des marchés européens traditionnels. Le résultat opérationnel est resté solide, à 424,7 millions d’euros, dans un contexte économique difficile, grâce à une discipline de souscription des risques stricte et à des mécanismes de réassurance adéquats. La nouvelle production et la rétention clients ont chacune battu un nouveau record, la première atteignant 286 millions d’euros tandis que la seconde s’établit à 92 % du portefeuille d’ouverture.
 

B. Chiffre d’affaires

 
La croissance a été particulièrement soutenue dans des marchés stratégiques comme l’Asie et l’Amérique. La progression du chiffre d’affaires est également attribuable en partie à un impact de change favorable.
 
Évolution du chiffre d’affaires par région
La croissance du chiffre d’affaires a été atone sur les marchés européens traditionnels, en dépit d’un solde commercial positif entre nouvelle production, résiliations et taux. La faible croissance du PIB a affecté le chiffre d’affaires des assurés, ce qui a pesé sur la progression des primes dans des pays tels que la France. Néanmoins, le Groupe a récolté les fruits de sa stratégie mise en œuvre en Amérique et Asie ces dernières années et la croissance a été forte dans ces régions qui ont des économies plus dynamiques. Les initiatives lancées en Turquie et dans les pays du Golfe ont elles aussi été payantes et alimenté la croissance dans la région méditerranéenne.

 

C. Résultat opérationnel

 
Dans un environnement économique déprimé, le résultat opérationnel est en baisse de 8.4% par rapport à l’année dernière mais est resté très solide, grâce à une politique de souscriptions sélectives dans les principaux marchés européens et une bonne rentabilité dans les marchés en croissance.
 
En 2012, le ratio des sinistres net a augmenté de 6,6 point par rapport à 2011, à 51,7 %, dont 2,6 points liés à trois sinistres, dont le sinistre Schlecker. L’augmentation résiduelle est modeste au regard de la hausse des faillites et du niveau encore exceptionnellement bas des sinistres observé en 2011.
 
Le ratio de coûts diminue de 1,4 point par rapport à l’an dernier, à 23,4 %, résultat d’une progression des coûts maîtrisée, de l’efficacité du contrôle des coûts et de l’amélioration des conditions de réassurance.
 
Le ratio combiné net, qui atteint 75,2 % contre 70,0 % l’an dernier, reste satisfaisant au vu des conditions de marché.
 
Le résultat financier a diminué à 109,0 millions d’euros en 2012 contre 113,1 millions d’euros en 2011, en raison essentiellement de la baisse du résultat de change. Hors effet de change, le résultat financier demeure quasiment stable, l’impact de la baisse des taux sur la performance du portefeuille obligataire ayant été compensé par une diversification du portefeuille et une légère augmentation de la duration d’une part et des plus-values en hausse d’autre part.
 

D. Portefeuille financier

 
À fin décembre 2012, la valeur de marché des investissements du Groupe s’est accrue de 317 millions d’euros, atteignant 4 235 millions d’euros, après le paiement en juin de 192 millions d’euros de dividendes.
 

E. Résultat net

 
Le résultat net s’élève à 300,2 millions d’euros en 2012, contre 330,3 millions d’euros en 2011. Cette baisse de 9,1 % s’explique par la diminution du résultat opérationnel.
 

F. Dividendes

 
Sur la base d’un résultat net de 6,84 euros par action, le directoire d’Euler Hermes propose la distribution d’un dividende de 4,00 euros par action, contre 4,40 euros l’an dernier, correspondant à un taux de distribution de 60 %.
 

G. Fonds propres

 
À fin décembre 2012, les capitaux propres consolidés - part du groupe s’établissaient à 2 467 millions d’euros, contre 2 278 millions d’euros à fin décembre 2011. Cette hausse s’explique principalement par le résultat net de l’exercice (+300 millions d’euros), une augmentation de la valeur du portefeuille financier (+60 millions d’euros) de minoré par les dividendes payés en 2012 ( 192 millions d’euros).
 

H. Perspectives

 
En 2013, nous anticipons une reprise progressive de l’économie mondiale, mais seulement à compter du second semestre. Après cinq années de crise, le PIB mondial ne devrait connaître qu’une croissance modeste essentiellement en raison des difficultés économiques, politiques et sociales de la zone euro. Dans ce contexte, nous sommes convaincus que les entreprises se tourneront d’avantage encore vers l’assurance-crédit qui peut les aider à distinguer les opportunités réelles dans un environnement difficile.
 
Euler Hermes continuera à chercher activement des relais de croissance hors de ses marchés traditionnels, tout en conservant une discipline de souscription stricte des risques, dans un contexte de hausse des défaillances d’entreprises, en Europe notamment.
 
 
 

II. Résultats du quatrième trimestre 2012

 
Les chiffres clés et les graphiques financiers sont disponibles dans les documents attachés.

 

 
CONTACTS

 
Euler Hermes Investor Relations 
Clarisse Kopff
+33 (0)1 84 11 51 38 
clarisse.kopff@eulerhermes.com
 
Euler Hermes Media Relations 
Bettina Sattler
+33 (0)1 84 11 61 41
bettina.sattler@eulerhermes.com
 
Ogilvy Public Relations Worldwide 
Lorenzo Ricci
+33(0)1 53 67 12 83 
lorenzo.ricci@ogilvy.com