Résultats d’Euler Hermes au premier trimestre 2009

06.05.2009
​Le 6 mai 2009, le Directoire a présenté au Conseil de Surveillance d’Euler Hermes les résultats du premier trimestre 2009.
 

Chiffre d’affaires en hausse de +4,1% - Résultat technique négatif de 11,1 millions d’euros - Résultat net de 16,5 millions d’euros

​« Le premier trimestre 2009 a été marqué par la persistance d’une conjoncture économique négative. Ainsi, la sinistralité reste élevée et continue de peser sur la profitabilité du groupe, ce qui se traduit par un résultat technique négatif de 11,1 millions d’euros. Grâce à un solide résultat financier, Euler Hermes parvient toutefois à dégager un résultat net positif de 16,5 millions d’euros à fin mars 2009 », a déclaré Wilfried Verstraete, Président du Directoire.
 

A. Chiffres-clés – Premier trimestre 2009 (non audités)

 
Le premier trimestre 2009 a confirmé le fort ralentissement de l’économie mondiale, qu’Euler Hermes anticipe à -1,7% en 2009. La contraction du commerce international devrait être la plus forte depuis cinquante ans (-8,0% en 2009). Parallèlement, Euler Hermes prévoit que les défaillances d’entreprises augmenteront encore en 2009, de 38% (après une hausse de 26% en 2008).
 
Dans ce contexte difficile, Euler Hermes a dégagé un résultat net positif de 16,5 millions d’euros, au premier trimestre 2009, à comparer à 38,4 millions d’euros à fin mars 2008. Aucun élément exceptionnel n’a impacté le résultat net du premier trimestre 2009.
 

B. Chiffre d’affaires

 
Euler Hermes a enregistré au premier trimestre 2009 une progression de son chiffre d’affaires de 4,1%.
A taux de change constants, Euler Hermes enregistre une croissance de son chiffre d’affaires de 5,2% sur les trois premiers mois de 2009.

La progression du chiffre d’affaires de 5,2% (à taux constant) s’explique par une croissance des primes acquises de 2,7% d’une part, et par une forte augmentation des revenus de services de 10,8% d’autre part.
Les primes acquises ont progressé sous l’influence d’une nouvelle production soutenue et d’une hausse générale des taux de prime, et ce en dépit d’une réduction du chiffre d’affaires assuré liée au ralentissement économique et à la résiliation de certains contrats.
 

C. Résultat opérationnel

 
Le résultat opérationnel à la fin mars 2009 (43,1 millions d’euros) est inférieur à celui du premier trimestre 2008 et le résultat technique ressort à -11,1 millions d’euros, contre 53,1 millions au 31 mars 2008.
 
Le ratio combiné s’établit à 103,0% à la fin mars 2009, contre 83,2% à la fin mars 2008. Cette dégradation du ratio combiné est la conséquence directe de l’augmentation de la sinistralité enregistrée depuis le deuxième trimestre 2008. Le ratio de sinistralité s’établit ainsi à 83,8% à fin mars 2009, contre 62,9% au premier trimestre 2008 et 112,9% au dernier trimestre 2008. Il est à noter que le dernier trimestre 2008 avait été impacté par un sinistre majeur.
 
Le ratio des coûts net s’élève à 19,2% à fin mars 2009, en ligne avec le ratio des coûts annuel 2008 et en amélioration par rapport aux 20,3% enregistrés sur les trois premiers mois de 2008.
 
Le résultat financier a bénéficié de plus-values réalisées sur le portefeuille obligataire et immobilier.  Il n’a pas été affecté par des dépréciations d’actifs sur le portefeuille financier, malgré la faiblesse des marchés financiers. Hors plus-values sur portefeuille, le résultat financier, à 22,4 millions d’euros, est en léger retrait par rapport à fin mars 2008, suite à la baisse des taux.
 
Après frais financiers et impôts, Euler Hermes dégage un bénéfice net de 16,5 millions d’euros sur les trois premiers mois de 2009, soit un recul de 56,9% par rapport aux trois premiers mois de 2008.
 

D. Portefeuille financier

 
A fin mars 2009, le portefeuille financier se monte à 3 449 millions d’euros, en hausse de 3,3% par rapport à fin décembre. L’exposition actions reste très limitée (121,6 millions d’euros, soit 3,5% du portefeuille), l’essentiel du portefeuille étant investi en obligations et en liquidités.
 

E. Perspectives

 
Au premier trimestre 2009, les indicateurs économiques de tous les pays ont continué de se dégrader. Un redémarrage de l’économie réelle n’est pas attendu avant la fin de l’année. Dans ce contexte, Euler Hermes ne prévoit pas d’amélioration significative de son niveau de sinistralité au cours des prochains trimestres.