Euler Hermes annonce le retour de la croissance et un résultat net solide

07.11.2017
  • Chiffre d’affaires en hausse de 3,2% sur le trimestre et de 0,3% sur les neuf premiers mois de l’année à taux de change et périmètre constants
  • Ratio combiné net en amélioration à 78,9% à fin septembre
  • Résultat opérationnel courant à 312,3 millions d'euros à fin septembre, en hausse de 6,3% comparativement à l’année dernière

 Résultat net à 228,1 millions d'euros, en hausse de 0,9% Ce troisième trimestre marque la reprise de la croissance de notre chiffre d’affaires. Notre activité traditionnelle d’assurance-crédit croît à nouveau dans les principaux pays européens, et nos lignes de produits spécifiques, comme la caution, affichent une belle progression. Euler Hermes est confiant dans ses perspectives commerciales, en particulier aux Etats-Unis où notre filiale a récemment reçu l’agrément « T-listing » qui lui permet d’élargir son offre à la caution, et en Europe où nous renforçons progressivement notre gamme de produits et services en ligne. Notre politique de souscription des risques nous permet d’accompagner ces développements tout en maintenant le ratio de sinistralité en dessous de 52%. En parallèle, le Groupe accélère sa transformation digitale et améliore ses processus pour les rendre plus simples et plus efficaces. Les plans de productivité mis en œuvre l’année dernière commencent à porter leurs fruits. Par conséquent, le ratio combiné net s’établit à 78,9% à fin septembre 2017, en baisse par rapport à l’année dernière, et permet ainsi au Groupe d’afficher un résultat net solide.

Wilfried Verstraete, Président du Directoire d'Euler Hermes

chiffres cléfs

resultats

 

 

1. Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaire s’élève à 1 929 millions d’euros à fin septembre et reste stable par rapport aux données publiées l'année dernière. A périmètre et taux de change constants, le chiffre d’affaires est en hausse de 0,3% : les primes acquises augmentent de 0,6% alors que les prestations de services diminuent de 1,5%.

 

resultats

 

La tendance commerciale observée depuis juin se confirme sur ce troisième trimestre : l’Europe renoue progressivement avec la croissance (+0,6% comparé à l'année dernière à périmètre et taux de change constants), et plus particulièrement la France et l’Europe du Nord ; l'Italie redémarre après des résultats décevants au premier semestre. En Asie et dans les pays du Golfe, l’activité reste ralentie du fait de la politique de réduction des risques menée depuis l’année dernière.

 

Les prestations de service sont positivement impactées par la reprise depuis juillet 2017 de la gestion des garanties publiques allemandes accordées en soutien à l’exportation jusqu’à présent opérée par PricewaterhouseCoopers. A périmètre et taux de change constants, les prestations de service diminuent de 1,5% par rapport à l'année dernière, du fait de la baisse des revenus de recouvrement, conséquence naturelle de l’environnement des sinistres, qui restent à un niveau bas.

 

2. Résultat opérationnel

Le ratio combiné net s'élève à 78,9%, en amélioration de 0,8 point par rapport à l'année dernière grâce à la baisse de la sinistralité.

 

Le ratio de sinistres net s'établit à 51,8% à fin septembre, en amélioration de 0,9 point comparativement à l'année dernière. La fréquence des sinistres en Europe reste faible et les ratios de sinistres dans la plupart des pays émergents s'améliorent.

 

Le ratio de coûts net s’élève à 27,1%, en ligne avec l'année dernière. Les plans de productivité annoncés l'année dernière en Allemagne, en France et dans les entités de la holding commencent à générer les économies attendues, permettant ainsi au Groupe de continuer à investir dans le digital et dans les nouveaux produits.

 

Les produits financiers nets de charges s'élèvent à 75,6 millions d'euros, en hausse de 8,4 millions d'euros en raison principalement du résultat de change positif.

 

Par conséquent, le résultat opérationnel courant atteint 312,3 millions d'euros, en hausse de 6,3% par rapport à l'année dernière.

 

De nouvelles initiatives d'optimisation des coûts sont en cours. L'accent est mis sur la centralisation des activités de back office (projet Alchemy en Europe du Nord) et des procédures comptables (One-Finance) dans un centre de services partagés déjà existant. Les coûts de restructurations liés à ces deux projets ont été comptabilisés à fin septembre 2017 pour un total de 15 millions d'euros.

 

Après prise en compte des éléments non courants, le résultat opérationnel ressort à 295,5 millions d'euros, à comparer à 291,5 millions d'euros sur la même période l’année dernière.

 

3. Résultat net

A fin septembre, le résultat net s'élève à 228,1 millions d'euros, en hausse de 0,9% par rapport à l'année dernière.

 

4. Evénements postérieurs

Le Conseil Constitutionnel, dans sa décision du 6 octobre 2017, a invalidé le principe de la contribution de 3% sur les dividendes distribués, ce qui impliquerait un remboursement par le fisc des montants indûment perçus. Il est par ailleurs déjà acquis que des mesures exceptionnelles vont être prises par le Gouvernement afin de compenser l’impact sur le budget de l’Etat de la décision du Conseil Constitutionnel. Etant donné l’insuffisance d’information précise à ce jour, Euler Hermes n’a pas tenu compte de ces événements dans son arrêté des comptes du Groupe à fin septembre 2017. L’impact, qui devrait être comptabilisé sur le quatrième trimestre, conduirait à une hausse du résultat net annuel 2017 d’au moins 5%.

 

5. Ratio de solvabilité

Le ratio économique de Solvabilité II publié fin juin 2017 atteignait 165%. Le Groupe communiquera sa marge de solvabilité II lors de la publication des comptes de décembre 2017.

 


Résultats pour le troisième trimestre 2017

resultats

 

 

Perspectives
Euler Hermes a revu à la hausse ses perspectives de croissance de l’économie mondiale pour l’année 2017, à +3,0%.
Dans ce contexte favorable, Euler Hermes publie des revenus solides pour ce troisième trimestre avec une hausse de 3,2% du chiffre d’affaires par rapport au troisième trimestre 2016. Nous anticipons une reprise de l’activité traditionnelle d'assurance-crédit et un développement soutenu de nos nouvelles lignes de produits dans les mois à venir, qui devraient permettre à Euler Hermes d’accroître son chiffre d’affaires en 2018.
La tendance baissière de l’environnement des sinistres se confirme trimestre après trimestre, et ce dans toutes les régions. En conséquence, le ratio combiné net devrait rester inférieur à 80% à la fin de l'année. Euler Hermes s'est engagé dans diverses initiatives. Après les plans de productivité annoncés l'année dernière et qui sont en cours de réalisation, l'entreprise se tourne maintenant vers l’extension de son centre de services partagés déjà existant, et vers l’optimisation de ses processus comptables et financiers. Ces efforts de réduction des coûts permettront à Euler Hermes de financer sa transformation digitale.